mercredi 8 avril 2015

Un livre, un film: Insurgent reaction

Bonjour à tous! Je vous propose une petite analyse du film Insurgent qui est sorti le 18 mars au cinéma et qui est une adaptation du livre de Veronica Roth.
Je vous préviens tout de suite qu'il y aura de nombreux spoilers dans cet article mais je ne peux pas vraiment faire autrement. Donc si vous n'avez ni vu le film ni lu le livre je vous dis à très bientôt! :)
Pour ceux qui restent: c'est parti! 

Je vais commencer par vous exposer mon avis sur des points que j'ai trouvés plutôt positifs.

  • Tout d'abord, les acteurs. On ne peut pas le nier, ils sont vraiment doués et ils collent parfaitement aux personnages, vivent leur histoire comme nous avons pu la vivre en lisant le livre. Vraiment, ils sont époustouflants.

  • Ensuite les images sont très belles, les paysages de la ville, de la Clôture notamment à la fin, ou encore au tout début quand on voit Tobias sauter par dessus les rails, c'est juste sublime et j'en ai eu des frissons!


Maintenant passons au points négatifs (et oui déjà):

  • La boîte. Si quelqu'un parvient à m'expliquer d'où est-ce qu'elle sort je ne dis pas non. Sérieusement il n'a jamais été question d'une quelconque boîte et encore moins de ces simulations étranges. Et là tout le film tourne autour de ça. De base, on est mal partis.

  • La relation Tris / Tobias. C'est un massacre total. Tobias semble entièrement dépendant de Tris, il est toujours dans l'ombre et quand on le voit apparaître c'est aux côtés de sa petite amie. Je suis d'accord qu'ils s'aiment à la folie, dans le livre aussi et pourtant Tobias a une vie! Ce personnage n'est pas juste là pour Tris! De plus ils se disputent constamment dans ce second tome, ils ont du mal à tout se dire et font un peu tout chacun de leur côté mais rien dans le film. Et suis-je la seule à avoir été choquée que Tris appelle Tobias « Quatre »?

  • Les autres personnages. Quels autres personnages? Bonne question. Effectivement ils sont tous plus inexistants les uns que les autres. On se demande sincèrement où sont passés Marcus (et l'alliance avec Tris?), Uriah, Marlène (qui meurt alors qu'on ne sait même pas qui elle est), Lynn, Evelyn (qui est là sans être là, elle passe pour la femme juste qui ne veut que le bien. Hum hum), Christina, Tori ou encore la sœur de Will... bref, certains sont là sans être là et d'autres n'existent tout simplement pas. C'est très décevant car, non, ces personnages ne sont pas inutiles, au contraire.

  • Un autre problème? Tris. Vous vous rappelez de cette jeune fille anéantie par la mort de ses parents et de son meilleur ami Will qu'elle a tué? Il semblerait qu'elle ait disparu. Au lieu d'une Tris qui ne supporte plus de tenir une arme, on voit une Tris, dés le départ, avec un fusil dans les mains et qui abat tout le monde... d'accord. Et Christina qui devrait lui en vouloir un petit moment pour le meurtre de Will, ça aussi c'est envolé! Elle lui jette seulement un regard assassin quand elle le découvre et après fini, elle redeviennent les meilleures amies du monde comme ça, sans explications.

  • Et enfin, le plus gros problème de ce film, la scène qui fait qu'on a l'impression d'avoir changé de salle de cinéma: la fin! Là, il faut vraiment m'expliquer. Je suis sortie frustrée, dégoûtée et agacée. Je vous rappelle rapidement le truc dans le livre: les sans-faction font un coup d'état, Jeanine est morte et ils ont récupéré toutes les armes, Tris avec l'aide de Marcus a tenté de diffuser la vidéo mais a échoué, finalement Tobias lui fait confiance et diffuse la vidéo devant toute la ville de Chicago. On y voit une femme du nom d'Edith Prior qui explique qu'elle vient de derrière la Clôture, que les Divergents sont le signe que leur «expérience» fonctionne mais elle leur montre également des images absolument horribles, de gens qui meurent, agonisent ou sont terrifiés. On termine sur la population qui panique.
    Dans le film, rien de tout cela voyons! Seulement Tris (et oui encore) qui ouvre la fameuse boîte et active le message où une femme parle des Divergents et de «l'expérience» mais aucune image atroce ni de nom. Nous terminons donc sur des gens nageant dans le bonheur qui courent tels un seul homme en direction de la Clôture ouverte. Mais bien sûr.
    Et à la toute fin, on retrouve Evelyn, femme si juste et qui ne recherche surtout pas le pouvoir, qui abat Jeanine d'une balle dans la tête. Euh pourquoi? Normalement c'est Tori qui la tue et ça a son importance. Vraiment, changer cela n'apportait strictement rien.

Vous l'aurez compris, j'ai été extrêmement déçue, je pourrais encore plus entrer dans les détails mais ce serait bien trop long.

Pour résumer, ils ont voulu nous donner quelque chose de parfait de A à Z avec une héroïne extraordinaire que tout le monde admire, des images à couper le souffle, énormément d'action et une superbe happy end! Sauf que plus c'est parfait, moins c'est réaliste. Et là c'était vraiment trop.

J'ai également très peur pour le troisième tome (qui sera adapté en deux parties, comme c'est surprenant), si le second se termine ainsi, je n'imagine même pas ce qu'il se passera dans le trois. Et surtout pour la fin de la saga... si jamais ils ne faisaient pas mourir ce personnage je serais extrêmement déçue et agacée.


Et vous, qu'en avez vous pensé?


Salomé

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore vu le 2, je pensais éventuellement attendre la sortie DVD, mais cette histoire de boîte dont on m'a parlé me frustrait déjà... Je pense qu'avec ce que tu dis, je vais carrément m'en passer. Dommage, je trouvais le premier film très bon malgré quelques petits changements, et les acteurs son vraiment excellents, je suis d'accord avec toi sur ce point :)

    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi j'avais aimé le premier film. Mais là, c'était la première que je regrettais d'être allée au cinéma. Vraiment je n'arrive pas à comprendre comment Veronica Roth ait pu laisser faire ça... En tout cas ce film est un bon petit massacre!

      Supprimer